7 conseils inspirés de Priceminister, pour réussir votre startup

la couverture du livre "toutes les entreprises on étaient petites un jour" (l'histoire des débuts de Price Minister)Pierre Kosciusko-Morizet (PKM) raconte dans son livre les 1ères années de ce qui allait devenir le 1er site de e-commerce en France (plus de 10 millions de visiteurs uniques par mois). Créé en 2001, Price Minister vient d’être revendu près de 200 millions d’euros au géant Japonais Rakuten!! J’ai « dévoré » son livre en quelques heures!

Que vous soyez une startup ou un groupe projet, voici les 7 points clés que j’en ai retenu pour innover:

1. Comment trouver une idée: ne pas « réinventer » l’eau chaude! Et surtout, ne pas attendre que ça vous tombe dessus! …
PKM avait créé seul une première boite qui a fait faillite. Il a ensuite trouvé un emploi salarié dans une boite aux US; Mais l’envie d’entreprendre est toujours là: il démarre activement la recherche d’une « idée ».

C’est par une recherche d’idée volontaire et active que l’idée de price minister va venir (veille sur les nouveaux concepts, discussions autour de soi, …): En discutant, on lui mentionne un jour de jeter un oeil à half.com (on peut y revendre ses produits à moitié prix entre internautes). PKM y jette un oeil mais sans coup de foudre. Il y reviendra quelques semaines plus tard, testera le service et en sera ravi. L’entreprise marche bien aux Etats-Unis et il n’existait encore rien de similaire en France… Price Minister allait voir le jour: un service innovant en Europe mais qui a bénéficié de l’expérience américaine…

2. Avoir une mission, une vision: ici c’était d’augmenter le pouvoir d’achat! De donner une nouvelle vie à la culture! En lançant Price Minister, les internautes peuvent vendre entre eux leurs biens: ils arrondissent leurs fins de mois! Price Minister permet aux biens culturels de se démocratiser: j’achete un livre pour 15 euros neuf et je le revends pour 10, un coût de 5 euros au final! Bref, pas de quoi se priver!Dès ses débuts, PKM vend aux investisseurs un projet qui va révolutionner les habitudes de consommation… une startup révolutionnaire qui s’appuie sur le grand plus stock de France: des millions de bibliothèques mises bout en bout. Bref, un projet alléchant et un vrai besoin!

3. Trouver des associés, monter un groupe pluridisciplinaire: aller jusqu’à 5! PKM se lance dans l’aventure avec un seul associé. Il prévoit de démarrer le site 6 mois plus tard; ses premiers mois sont entièrement consacrés à la recherche d’associés pour obtenir les compétences qui lui manquent. Deux associés sont recrutés par réseau, et un autre par annonce. Ayant réussi à souder cette équipe, cela a donné à Price Minister une force de travail incomparable! :)

4. Trouver un nom « qui parle »: c’est essentiel, mais on peut commencer sans: Dès les premières versions du business plan, le nom de Price Minister n’existe pas encore!

5. Voir grand: taper à toutes les portes même celles des plus grands: PDGs, contacts personnels, personnes connues,…! Un projet à potentiel, même si il demande pas mal d’argent, trouve toujours des investisseurs! Et faites des partenariats aussi!

6. Savoir marcher à contre courant: lancer une startup juste après l’éclatement de la bulle internet, quand tous les investisseurs sont frileux! Le contexte n’étant pas favorable, la concurrence était aussi moindre…

7. Préparer le lancement: avoir déjà des milliers de produits à vendre lors de l’ouverture et commencer par les acheter soi-même aux premiers clients… Lors du lancement, Price Minister déjà plusieurs dizaines de milliers d’articles en vente… bref, faites comme-ci ce produit existait déjà depuis depuis plusieurs années!

Mon avis sur le livre: PKM partage l’histoire des débuts de sa création d’entreprise… c’est très vivant, très concret et j’ai trouvé cela passionnant de suivre pas à pas les peurs, les succès et les petits riens qui font le début d’un nouveau projet. PKM se livre à coeur ouvert et partage ses doutes, ses embûches et ses convictions. On est projeté dans un projet quasi étudiant qui a commencé avec quelques bouts de ficelles et quelques serveurs dans un appart-bureau… pour devenir une référence internationale quelques années plus tard. Même si on connait la fin, j’ai suivi avec plaisir les étapes de la création, les briques posées l’une après l’autre, un peu comme un « thriller » (non là j’exagère un peu) :). En tout cas, ça donne envie et ça se lit bien!

2 réflexions sur “7 conseils inspirés de Priceminister, pour réussir votre startup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *